2016 : une nouvelle année de baisse du taux de distribution pour les SCPI

En 2016, le taux de distribution des SCPI d’entreprise est marqué par une nouvelle baisse puisqu’il passe de 4,85% en 2015 à 4,63% en 2016. Cette baisse reflète à la fois la diminution des dividendes et la revalorisation du prix moyen des parts. 

La baisse du taux de distribution : une double explication

Le taux de distribution sur valeur de marché (DVM) est égal au rapport entre le dividende brut distribué par part (1) et le prix moyen de la part sur l’année.

1) La baisse des revenus distribués

Premièrement, le dividende brut distribué par part est en repli constant depuis trois ans : recul de 0,99% en 2014, de 3,01% en 2015, et enfin de 2,63% en 2016.
Cette diminution s’explique par les évolutions du marché immobilier dans lequel sont investies les SCPI : repli ou stagnation des loyers, hausse de la valeur des actifs immobiliers qui provoquent une diminution du bénéfice des SCPI et donc des dividendes distribués.

2) La valorisation du prix acquéreur moyen de la part (2)

Deuxièmement, en même temps qu’une diminution des revenus distribués, on observe une augmentation du prix moyen de la part depuis plusieurs années.
Ainsi, la variation du prix moyen (VPM), qui n’était que de +0,52% en 2014 est passée à 1,37% en 2015, puis à 2,34% en 2016.
Cette augmentation traduit un intérêt croissant des investisseurs pour les actifs immobiliers.

Une situation variable en fonction des catégories de SCPI

1) Forte baisse des revenus distribués par les SCPI spécialisées

Concernant la baisse des revenus distribués, la plus spéctaculaire est constatée chez les SCPI spécialisées : les dividendes sont moins important de 4,50% par rapport à 2015.
Chez les SCPI de bureaux, qui représentent 66% de l’encours des SCPI d’entreprise, les revenus distribués sont en baisse de 2,90%.

2) Les SCPI de bureaux mènent la danse

Les SCPI de bureaux sont celles qui affichent la plus forte revalorisation du prix de leur part en 2016 : +2,85% contre 2,34% pour l’ensemble des SCPI.
Différemment, en 2016, les SCPI de commerce enregistre une variation du prix moyen de leur part de +1,44%, les SCPI spécialisées de +0,33% et les SCPI diversifiées observent quant à elle un recul du prix moyen de leur part : -0,39%.

Le placement en SCPI, un placement qui reste attractif

Malgré cette baisse constante du taux de distribution des SCPI, il faut souligner que celles-ci restent un des placements financiers les plus rentables.
En effet, le taux de distribution moyen des SCPI est de 4,63% en 2016, soit un rendement deux fois supérieur à celui de l’assurance-vie et six fois supérieur à celui du livret A.

De plus, nous dit Arnaud Dewatcher, délégué général de l’ASPIM «cette performance des SCPI, si elle connaît un tassement, témoigne toutefois de la solidité financière de ces sociétés au terme de 10 années de crise financière».


(1)Dividende brut avant prélèvement libératoire prenant en compte les acomptes exceptionnels et quote-part de plus-values distribuées au titre de l'année n. 
(2)Le prix de part acquéreur moyen correspond à la moyenne, au titre d'un exercice, des prix de parts acquéreurs (droits et frais inclus) constatés sur les marchés primaires et/ou secondaires et pondérés par le nombre de parts acquises au cours des échanges (acquisitions et souscriptions) successifs.